mercredi 9 novembre 2011

Respect du citoyen

Le citoyen Richard Dubé pose des questions.  Comme tous les autres citoyens, il n'a accès à aucune information, puisque que le conseil rend public cette information seulement quelques minutes avant de prendre une décision.

Pour un projet comme la bibliothèque et l'avenir de l'église Notre-Dame, c'est inacceptable.  Beaucoup de citoyens, de tous horizons, demandent à être consultés.  Il y a M. Dubé, mais M. Racine de la société d'histoire Haute-Yamaska l'a aussi dit publiquement ainsi que M. Roberge au nom d'un regroupement culturel.

M. Dubé, qui est un simple citoyen et non pas un politicien d'expérience, a le courage de monter au front pour exiger des réponses du conseil - sur des sujets qui sont de plus en plus nombreux - et ce, même s'il sait que c'est peine perdue. Ajoutez à cela le fait de parler en public et vous avez la recette parfaite pour faire naître la nervosité.  Je veux vous présenter l'exploitation honteuse que fait Richard Goulet de cette situation en vous présentant un extrait vidéo de la période de questions où notre maire tente de ridiculiser - encore une fois - un citoyen:

video

Après avoir vu la réaction du maire, êtes-vous tenté d'aller poser des questions?  Je veux faire une parenthèse ici pour partager le paradoxe que ce cher Richard Goulet a participé deux jours auparavant cet enregistrement à la marche pour dénoncer l'intimidation.  Personnellement, je crois qu'il serait mieux de donner l'exemple.

Mais si Richard Goulet ferait des efforts pour écouter et comprendre ses citoyens plutôt que de tenter de les discréditer aux yeux du public, il en aurait appris beaucoup de la part de M. Dubé.  De l'extrait présenté voici ce que tentait de dénoncer M. Dubé (Je partage avec vous ma compréhension de l'idée de M. Dubé après l'avoir écouté à plusieurs reprises sur le sujet):

Si ce n'était pas clair pour vous dans l'extrait, M. Dubé n'est au courant de rien, parce que rien n'est public.  Il remplit ce vide en faisant sa propre réflexion, seul dans son coin, et tente en vain de savoir si le conseil considère ses inquiétudes.  Les réponses - ou absence de réponse - du maire ne font que renforcer ses inquiétudes.  Le manque de résultats positifs des projets précédents ne le rassure pas non plus.

M. Dubé a parlé de bibliothèque, du Palace et du centre culturel.  Tout ceci peu sembler un peu confus dans l'extrait, mais si le conseil aurait cherché à comprendre, il aurait su que ce que M. Dubé propose mérite réflexion.  Selon M. Dubé, des villes comme Sherbrooke ou Drummondville ont des centres culturels digne de ce nom.  M. Dubé préfère dépenser un peu plus pour aller voir un spectacle au centre culturel de Sherbrooke que d'aller voir le même spectacle au Palace.  Pour lui, tant qu'à investir dans un centre culturel, il préfère que ce soit fait sérieusement.  Investir dans la Ruche, ce serait de l'argent gaspillé (Si vous allez vérifier, l'édifice a toujours une vieille et désuète fenestration en bois;  Nous sommes loin d'un projet LEED ou même de la sauvegarde d'un édifice patrimonial).

Pour la bibliothèque, il dénonce le manque de vision du conseil (on imagine, puisque que rien n'est public) de ne pas fusionner la bibliothèque municipale avec celle du CEGEP (qui, de surcroît, est beacoup moins coûteuse; Encore une fois, on présume  puisque rien n'est public).  D'ailleurs je vous invite à lire ou à relire mon blog sur le sujet écrit en mars 2010.

Une bonne réflexion pourrait entre autres se situer au niveau de la transformation de l'église Notre-Dame en centre culturel (tel que demandé par M. Roberge) et de se servir du terrain de la Ruche pour faire la bibliothèque, quitte à remplacer l'édifice par un nouveau, plus moderne.  Il y a plein de possibilités, mais le conseil ne discute de rien et attend patiemment qu'un comité - présidé par le maire - lui donne une recette toute prête.  Comment feront-ils pour dire non au projet présenté, alors qu'on leur servira les données qu'on veut bien leur présenter et qu'il y a près d'un demi-million de dollars déjà dépensés dans l'aventure?

C'est dommage qu'aucun conseiller ne soit intervenu pour défendre M. Dubé.  Pourtant Mme Jenneau, qui ne semble pas partager l'avis du maire sur l'emplacement de la bibliothèque et qui connaît le discours de M. Dubé, aurait pu aider ce citoyen à exprimer son idée, quitte à remettre le maire à sa place.

8 commentaires:

  1. Tristement, ca me fait penser á un autre monsieur :

    « Monsieur devenait très frustré si les enfants étaient turbulents. (...)

    Il perdait facilement patience.

    Il n'y avait pas de place pour la contestation ou le marchandage au risque de faire fâcher monsieur. (...)

    Il tolère mal la critique.

    Son regard change lorsqu'il contient sa frustration. »

    http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/actualites/faitsdiversetjudiciaires/archives/2011/11/20111109-094656.html

    RépondreSupprimer
  2. Cet être est odieux, une honte pour Granby et les nouilles qui siègent à ses côtés et qui l'ont laissé faire sans intervenir mériteraient des coups de pied au c..............

    RépondreSupprimer
  3. Les citoyens de Granby ont une belle occasion de se serrer les coudes. Appuyons et soutenons, par notre présence et nos encouragements, M. Dubé ainsi que tous ceux qui ont eu et auront le courage d'affronter le Conseil de ville. C'est triste à dire mais Richard Goulet n'a aucun respect des gens (ceux qui ne sont pas de son avis) et il se fout complètement des autres (à moins d'en retirer des bénéfices). Ce qui importe pour lui, c'est de se prouver qu'il est meilleur que ses prédécesseurs (il jalouse particulièrement le talent et la réussite de M. Duchesneau). Pour se sentir important, il a besoin de gagner à tout prix et pour cela, il n'a aucun scrupule à écraser ou éliminer ceux qui entravent sa route. Curieusement, plus il essaie de se gonfler, plus il se diminue parce que les gens ne sont pas aussi idiots qu'il le croit. La plupart des gens sentent ce qui sonne faux. Goulet a beau avoir la gueule d'en mettre plein la vue, les gens s'en méfie de plus en plus et à mon avis, il est en train de creuser sa propre tombe en tant que maire. Alors ne nous décourageons pas et soyons patient.

    RépondreSupprimer
  4. Abstraction faite des plantes vertes qui entourent le maire combien de personnes à Granby parmi le 38% qui voteraient encore pour lui sont d'accord avec le traitement qu'il a infligé au citoyen Dubé ?

    Ca ne vous tente pas de reconsidérer votre vote ?

    RépondreSupprimer
  5. Á NE PAS RATER : “le sondage des conseillers de la Ville de Granby" vis-à-vis LE SONDAGE SIGMA - Journal La Plus - pages 8, 9, & 10.

    La majorité entre eux souffre de la maladie très, très contagieuse : « LA POLITIQUE MYOPE »!

    RépondreSupprimer
  6. Citoyens de Granby STOP La Dette9 novembre 2011 à 19:38

    LE SONDAGE COMPLET DE SIGMA:

    http://pdf.cyberpresse.ca/lavoixdelest/PageFlip/sondage_gran​by/index.html

    RépondreSupprimer
  7. Richard Goulet a déjà tout décidé , la nouvelle biblio. Sera situé dans l'ancienne église Notre dame point à la ligne. La consultation ,l'opinion des autres il ne connaît pas cela. Donc ce n'est pas surprenant que les projets soient mal prépares , mal ficelés et que de nombreux extras s'additionnent aux projet initial. L'opinion des Roberge ,Dubé ou autres ne changera rien à ses idées pré-conçues .Je suis d'accord que la bâtisse de la ruche ne convient pas pour un centre culturel .Démolir cet édifice pour en construire un nouveau ou localiser ailleurs un tel centre culturel.

    RépondreSupprimer
  8. Bravo monsieur Dubé, quelq un pause les vrais questions...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.