mardi 11 octobre 2011

Vite, sortez la Crazy glue!

Une nouvelle qui n'a pas fait la manchette, mais qui est tout de même très importante: On a perdu un autre cadre à la Ville de Granby, M. Alain Duval, directeur des ressources humaines.

Alors que M. Duval travaille à la Ville depuis 31 ans, il nous quitte pour aller travailler à Sherbrooke.

Tout comme St-Hyacinthe l'a fait avec M. Gatien, Sherbrooke a mandaté un chasseur de têtes pour remplacer son directeur des ressources humaines qui s'en allait à la retraite. Ils choississent notre directeur, qui a 54 ans et 30 ans d'expérience, comme remplacement! Il doit être bon en mosus pour prendre quelqu'un qui est lui-même si près de la retraite.

Ça commence à me tanner de voir tout les bons éléments, engagés par les conseils précédents, quitter alors qu'ils sont à leur meilleur. Je suis convaincu que l'atmosphère de travail est malsain à la Ville de Granby. Sinon, pourquoi voudrait-on quitter un emploi où on est heureux, où on a plein de défi et, surtout, pour le remplacer par un travail qui nous force à déménager d'une ville où on habite depuis des décennies?

Le conseil devrait chercher à comprendre pourquoi nos cadres s'en vont tous. Y a-t-il vraiment des citoyens à Granby qui croient que ce n'est qu'un concours de circonstances? Les élus ont augmentés leurs salaires parce qu'ils disaient vouloir attirer de meilleurs candidats; mais pourquoi ne font-ils rien pour attirer les cadres de qualité et surtout garder ceux qu'on a? Aucun conseiller ne semble s'inquièter du phénomène. Personne, sauf Pascal Bonin qui nous en a sorti une très discrète, mais oh combien importante pour signifier l'importance de Me Pinault dans la gestion de la Ville. N'oublions pas que Me Pinault a été obligé de prendre un congé-maladie dernièrement et tout porte à croire qu'il était question de surmenage.

Pour la forme, voici les commentaires du maire qui n'y voit là aucun problème, mettant l'accent sur les gens qui prennent leur retraite plutôt que sur ceux qui changent d'employeur, et qui nous donne une magnifique remarque de positivisme, mais vide de sens, pour dissimuler un problème majeur à l'hôtel de ville: «C'est signe de santé (...) quand on se renouvelle, on progresse». Est-ce que cela veut dire qu'on devrait renouveler le conseil pour progresser?

Notez aussi la remarque discrète et pertinente de M. Bonin à la fin de l'extrait:

video

2 commentaires:

  1. Quel commentaire insignifiant du premier magistrat. Il félicite monsieur Duval pour son travail alors que des remerciements étaient de mise et comprends qu'il veuille profiter de la vie comme les autres qui nous ont quitter pour de meilleurs cieux. Ce n'est pas tellement flatteur pour le climat de travail que lui même a instauré depuis son arrivée à la mairie.
    Avec tous ceux qu'il a embauché depuis son arrivée, il y en a certainement un ou une qui aurait pu lui écrire un texte plus pertinent et intelligent. Mais non il a improvisé comme le reste de son administration d'ailleurs et ce n'était pas très bien réussi la non plus, désolé. A moins que son rédacteur de discours ait lâché la job en même temps que celui de Charest.

    RépondreSupprimer
  2. Donc il est temps que le maire parte, pour quil puisse profiter de la vie ;-)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.