mercredi 18 janvier 2012

À l'écoute des citoyens ?

Encore une fois, bel exercice de relation publique dans La Voix de l'Est, ce matin:

Michel Mailhot: «La fin de semaine a été propice à la réflexion. On a entendu ce que les gens ont dit. Je pense toujours que pour exercer la démocratie, ça prend un référendum. Mais c'est peut-être un bon moment pour prendre le temps d'expliquer aux gens ce qu'on veut faire»

Louise Brodeur Comeau: «Je ne suis pas déçue. On est à l'écoute des citoyens. On refait nos devoirs».  Patrick Girard dit sensiblement la même chose.

Pierre Breton:  «Je me rallie à ce qui a été décidé. Je suis à l'aise avec ça. On va revoir le PTI et on va présenter quelque chose d'autre à la population».

À l'instar de Michel Mailhot, les conseillers Guy Gaudord et Yves Pronovost sont d'avis qu'ils auront un travail d'information à faire auprès de la population pour mieux expliquer les projets. «Les gens ont des inquiétudes, des questions. On doit répondre à ça», dit Yves Pronovost.

Comme d'habitude, dans les temps durs, Richard Goulet se cache.  Aucun commentaire de sa part.  D'ailleurs, le 13 janvier dernier, La Voix de l'Est écrivait: «Rejoint par téléphone, le maire de Granby, Richard Goulet, a refusé d'émettre ses commentaires sur les résultats hier soir.»  Le lendemain, elle nous rapportait encore: «Pour une très rare fois, le maire Richard Goulet a décliné la demande d'entrevue de La Voix de l'Est.»

Même CHLT a tenté sa chance, mais ce fût sans espoir:

video

Ce blog existe pour être certain que vous n'oublierez jamais les paroles de Richard Goulet lorsque vous aurez à prendre des décisions.  Voici, à nouveau, ce qu'il disait le 19 décembre dernier, il y a à peine un mois:

video


Quand on tente de vous faire croire qu'on «écoute» la population, souvenez-vous de comment il considérait les citoyens avant qu'ils le mettent dans une position difficile:  «C'est pas en me disant des choses comme ça sur les sondages, pis un paquet de choses, que ça m'influencent, ça m'influence pas du tout.»

Si vous croyez que l'homme qui a dit ça va se laisser influencer par un registre, vous êtes naïf.  S'il ne va pas en référendum, c'est qu'il n'a pas les moyens de le perdre − politiquement parlant − et qu'il n'a pas les moyens de le payer non plus;  Du moins, sans emprunter.

Mais soyons honnête et présentons ce qu'il avait à répondre à un citoyen lundi dernier concernant une question bien simple, soit:  Pourquoi ne pas faire des règlements qui plaisent à tout le monde de façon à éviter ces coûteux processus de consultation.  Je vous rappelle que les registres et référendums, il s'en fait comme on en voit très rarement dans les autres municipalités.  C'est au conseil à être à l'écoute de la population et d'anticiper sa réaction:

video

Ici, on tente de se justifier, particulièrement en se basant sur les votes de conseillers, qui adaptent leurs opinions au gré de l'humeur du maire.  Richard Goulet n'est pas à l'écoute des citoyens.  Il tente de faire passer ses idées par tous les moyens, c'est tout.

Désinformation

Je profite de la vidéo précédente pour vous démontrer comment Richard Goulet s'amuse à dire n'importe quoi pour mélanger tout le monde et ainsi passer son message de la «désinformation».  Dans la vidéo précédente, suite à une affirmation du citoyen disant que la dette sera de 100 M $ en 2013, Richard Goulet nous dit:

«Premièrement, c'est pas 100 M $, ça c'est de la désinformation.  C'est pas 100 M $, on s'entend, c'est pas ça.  Vous avancez un chiffre que c'est pas ça.  C'est ça qui est de la désinformation.  C'est pas 100 M $, c'est loin de ça d'ailleurs.»

J'avais anticipé le coup.  J'ai demandé à Richard Goulet lui-même, en séance publique, de nous dire quelle serait la dette au 31 décembre 2011 et au 31 décembre 2012.  Je voulais être sûr qu'on parle des mêmes chiffres, alors dans la même intervention, le trésorier de la Ville a expliqué clairement ce que signifiait les chiffres que le maire m'avait donnés:

«C'est le seul portrait, c'est le seul qu'on doit utiliser. Toutes les autres notions de dettes, ce sont des notions qui sont trop variables.»

Vous pouvez lire ou relire ce blog, avec les preuves vidéo des «informations» officielles données par la Ville, qui répond clairement à la question: C'est combien la dette?

Pour ce qui est de la dette de 100 M $ en 2013, je vous présente en rappel l'extrait vidéo où M. Bonin nous dit quelle sera de 106,9 M $ en 2013.  Ces propos, tenus par un membre du conseil, ont été dit quelques minutes avant ceux que vous avez vus dans le blog C'est combien la dette? et personne, ni le maire, ni le trésorier de la Ville, n'a corrigé M. Bonin:

video

Qui fait de la désinformation?

2 commentaires:

  1. C'est tellement gros comme aberration de la part du maire qui se contredit continuellement et c'est tellement gros comme aberration de la part des membres du conseil (8/10) et des gestionnaires de la ville qui gardent un inquiétant et soutenu silence que j'en suis à penser qu'il y a "une bombe" qui s'apprête à exploser et personne ne sait quoi faire pour la désamorcer. C'est très, très inquiétant!!!

    RépondreSupprimer
  2. Peut-être la bombe de l'émission Enquête!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.