samedi 14 novembre 2009

Diminuer la dette selon Richard Goulet

Aujourd'hui, dans La Voix de l'Est, Il y a un article intéressant intitulé "CINLB: Le projet de mise en valeur sur la glace".

Dans cet article on apprend que pour financer la phase 1 des améliorations du CINLB, l'organisme devait emprunter la somme nécessaire (1 M$) et la Ville aurait rembourser le prêt sur une période de 15 ans.

Mais voilà, le Ministère des Affaires municipales n'est plus chaud à ce style de financement, et pour cause.  Le projet est donc retardé.

Je sais que le fédéral et le provincial ont tous les deux utilisé ce genre de tactique pour éviter d'ajouter des dettes dans leurs livres de comptabilité.  Mais la raison officielle a toujours a été que la subvention sert à un autre organisme, donc c'est ce dernier qui devrait avoir la dette dans ces livres.  Bref, c'est comme si vous vouliez donnez 100$ à l'OSBL de votre choix, mais parce que vous aviez l'intention de payer avec votre carte de crédit, vous leur dites: " Mettez 100 $ sur votre carte de crédit et je ferai les paiements plus tard pour vous.  Après tout, c'est vous qui profitez du 100$."  Dois-je vraiment en dire plus?

Mais je m'éloigne.  La chose que je voulais vous faire remarquer est la suivante.  Richard Goulet nous raconte que la situation financière de la Ville n'est pas inquiétante.  Il a même poussé l'audace jusqu'à dire que notre dette est si petite que nous pouvons considérer que nous n'en avons pas.  Question:  Si nous somme si peu endetté, pourquoi tenter de dissimuler les dettes que nous devons payer dans les livres de nos OSBL locaux?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.