lundi 23 février 2009

Dette 101: Pourquoi maintenir une dette n’est pas payant

Ceci est le début d’un « cours » sur le fonctionnement d’une dette qui devrait se répartir sur trois ou quatre blogs.  


Version simplifiée pour ceux qui n’aiment pas les chiffres


Selon certaines personnes, une dette « saine » doit être de 2,2% de la valeur foncière d’une ville, soit la dette moyenne de toutes les villes du Québec. Pour Granby, une telle dette serait de 80 millions$. Pour maintenir une telle dette année après année, il faudra emprunter 9 millions$ chaque année. Mais il faudra aussi effectuer un paiement de 13 millions$ chaque année. Résultat, nous donnons chaque année 4 millions$ (= 13 - 9) en intérêts à la banque. Qu’est-ce qu’on obtient en échange? Absolument rien, à part le privilège d’avoir une dette. Quand vous maudissez les banquiers parce qu’ils s’enrichissent à vos dépens, sachez que cet argent leur a été donné volontairement de votre part, entre autre via vos taxes.

À quoi équivalent 4 millions$ par année?

  • Un terrain de soccer synthétique vaut 1 million$ (4 par année)
  • Le pont Mountain vaut 6.5 millions$ (3 à tous les 2 ans)
  • La piscine Horner vaut 400 000 $ (10 par année)
  • 1¢ par 100$ d’évaluation vaut 387 000 $ (10,3¢ par année ou 171 $ par année pour une maison de 166 000 $)

À titre de comparaison, en ce moment à Granby, nous nous endettons d’environ 15 millions$ chaque année. À ce rythme nous atteindrons 80 millions$ dans environ 4 ans, soit à la fin d’un deuxième mandat de Richard Goulet. La situation actuelle de Granby (2009) est présentée par rapport au scénario d’une dette de 80 millions$ dans le tableau suivant.


Certains vous diront qu'il faut s'endetter pour acheter maintenant parce que le coût de la vie augmentera dans le futur, ce qui justifie les coûts des intérêts. Si ce raisonnement était vrai, cela signifierait qu'un jour plus personne ne pourra construire d'arénas, de bibliothèques ou de ponts car ils deviendront trop coûteux à construire; les villages seraient condamnés à rester petits, sans espoir de se développer. Toujours selon ce raisonnement, les coûts de construction devraient devenir si élevés que même les particuliers ne pourraient plus se construire de maison. On voit à quel point cet argument est totalement absurde. Les coûts augmentent à cause de l'inflation, tout comme les revenus, voilà pourquoi ce jour n'arrivera jamais.


Maintenant la question que vous vous posez devrait être la suivante : S’il est si évident que ça qu’avoir une dette n’est pas payant, pourquoi les politiciens ne les remboursent-ils pas? C’est ce que nous verrons dans le prochain blog.


Version détaillée pour les sceptiques (ou les curieux)


Vous vous demandez comment est-ce que je fais pour arriver à de tels chiffres? Je vous épargnerai les détails des calculs, mais ce sont les mêmes formules que votre banque utilise pour calculer votre hypothèque. 


D’abord analysons le remboursement d’un emprunt de 9 millions$ remboursable sur 15 ans avec un taux d’intérêt de 5 %. Ceci constitue un emprunt type pour une ville telle que Granby. Pour cet emprunt, nous aurons un paiement de 867 000 $ à effectuer chaque année pendant 15 ans, pour un total de 13 millions$. La différence étant le montant des intérêts. Le graphique suivant montre la répartition du remboursement de la dette versus les intérêts payés pour chaque paiement.

Notez que la somme de tous les remboursements (partie bleue) équivaut à 9 millions$ et la somme de tous les intérêts (partie rouge) équivaut à 4 millions$.

Le tableau suivant montre l’évolution de la dette sur 15 ans pour cet emprunt.

Lorsque vous faites l’emprunt (année 0) vous avez immédiatement une dette de 9 millions$. La dette diminue chaque année, l’équivalent du remboursement effectué (partie bleue du tableau précédent), pour atteindre 0 $ la quinzième année, soit l’élimination de la dette.

La première chose que vous devez remarquer est que la dette diminue chaque année. Ce qui signifie que pour garder votre dette constante année après année, vous devez obligatoirement réemprunter un montant équivalent à ce que vous avez remboursé. Malgré que ce chiffre ne veuille rien dire pour le moment, notez aussi que la somme des 15 montants (partie jaune) équivaut à 80 millions$.

Allons-y d’un exemple concret. Imaginons qu’une ville emprunte chaque année un montant de 9 millions$ remboursable sur 15 ans à un taux d’intérêt de 5%. Durant la 15e année nous aurons donc 15 emprunts simultanés. Après la 15e année, le premier emprunt sera remboursé et donc nous aurons toujours 15 emprunts simultanés. Après la 16e année, le deuxième emprunt sera remboursé et donc nous aurons encore 15 emprunts simultanés; et ainsi de suite tant et aussi longtemps que nous emprunterons le même montant, avec les mêmes termes, à chaque année. Ceci est illustré dans le tableau suivant.

À partir de la 15e année tout se répète et donc la dette sera constante, année après année. Étant donné que tous les emprunts sont identiques on peut facilement évaluer les paiements de ces emprunts, puisque nous avons 15 emprunts avec un paiement de 867 000 $ chacun, nous devons payer 13 millions$ par année. Pour la dette, puisque les emprunts sont décalés d’une année les uns par rapport aux autres, le niveau d’endettement sera la somme de chaque année comme nous l’avons calculé plutôt (partie jaune), soit 80 millions$.

Le raisonnement est que chaque année vous allez rembourser 9 millions$ (somme de la partie bleue) et que vous allez payer 4 millions$ (somme de la partie rouge) en intérêts. Tout ça en même temps que vous faites un nouvel emprunt de 9 millions$, ce qui ramène votre dette à 80 millions$ chaque année. En fin de compte, cela signifie que chaque année vous empruntez pour effectuer le remboursement de votre dette et vous ne faites que payer les intérêts. Donc, chaque année, le maire de la ville prends 4 millions$ dans les poches des contribuables et les donnent directement à la banque, sans rien obtenir en retour, tant et aussi longtemps que la dette sera maintenue.

En autant que vous maintenez votre dette constante, si vous changez la durée des emprunts et les taux d’intérêt (même s’ils ne sont pas identiques d’une année à l’autre), vous changerez le montant des intérêts que vous payerez mais, chose certaine, vous payerez toujours des intérêts.

Plus une dette sera élevée, plus les durées d’emprunt seront longues et plus les taux d’intérêts seront hauts, alors plus les intérêts annuels seront élevés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.