mardi 17 mars 2009

Perrette et le pot au lait

Depuis que je lis sur le projet de tri-compostage, tout ce que j'entends c'est que nous produirons du compost de qualité A et même AA.  D'après des sources neutres, on pouvait douter d'une telle affirmation.  Présumant de la bonne foi de nos élus, je croyais que c'était la compagnie BPR-TerrEau qui tentait de bourrer nos élus.

Mais grâce à la consultation publique d'hier, on apprend que la firme TerrEau "est moins affirmative quant à la qualité du compost qu'elle produira. Les informations diffusées ces derniers mois par la MRC stipulaient que le compost serait de bonne qualité. M. Couture, a reconnu qu'il peut seulement s'engager à produire du compost de qualité B."  Voilà, la compagnie nous garantie de la qualité B, mais ce sont nos élus qui rêvent à du AA.

"Quand tu fais du B, c'est toi qui doit t'en débarrasser" nous dit la compagnie.  Mais du côté de la MRC on nous dit plutôt: "Lorsque la qualité du compost atteindra la qualité A ou AA, les profits des ventes seront divisés en part égale entre TerrEau et COGEMRY, (...) l'argent ainsi amassé pourrait être versé dans un fonds spécial environnemental, a laissé entendre le préfet de la MRC de la Haute-Yamaska, Paul Sarrazin."

J'ai mis en italique le mot lorsque, car on ne nous spécifie pas quand et comment on va atteindre cet objectif, malgré qu'on a clairement aucune garantie de la part de la compagnie.  Par contre, on commence déjà à compter nos profits, comment on va les partager et où on va les investir.  Suis-je le seul à voir Perrette transportant son pot de lait?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.